Skip to content

7 idées reçues sur l’investissement immobilier

Les mythes nous poussent à croire des choses qui ne sont pas vraies. Par exemple, saviez-vous que Napoléon Bonaparte n’était pas aussi petit que l’histoire veut nous le faire croire. Selon les données recueillies lors de son autopsie, il mesurait en fait 1 m 69 cm, soit une taille comparable à celles des autres Français de l’époque.

De même, les taureaux sont daltoniens, alors il est faux de croire qu’ils détestent la couleur rouge. En fait, ils réagissent tout simplement aux mouvements de la cape du matador, qu’ils perçoivent comme une menace.

Les mythes ne sont pas réservés qu’à l’histoire et à l’écologie. L’économie aussi en est parsemée, particulièrement en ce qui concerne le domaine de l’investissement immobilier.

Si vous souhaitez vous bâtir un portefeuille immobilier prospère, mais que vous hésitez à vous lancer pour quelque raison que ce soit, vous allez adorer cet article, qui démystifie quelques-unes des plus grandes idées reçues sur l’investissement immobilier.

L’investissement immobilier demande beaucoup d’argent

Vous ne devez pas nécessairement être riche avant de vous lancer dans l’investissement immobilier. Il s’agit bel et bien d’une idée reçue, et cette fausse croyance ne doit pas vous dissuader de débuter la création de votre parc immobilier.

Si vous hésitez à démarrer l’aventure, car vous croyez que vos moyens financiers sont (trop) limités, la première étape ne consistera pas à trouver les fonds requis au financement de votre projet.

En effet, vous devez d’abord commencer par vous concevoir des idées réalistes. Adopter une stratégie sur mesure en regard à votre situation réelle et adaptée à vos capacités est une base primordiale pour atteindre vos objectifs. Bien sûr, encore faut-il être conscient de ses objectifs et les connaitre en amont.

En tant qu’investisseur, l’argent est votre principal outil, et si vous n’en possédez pas, vous devez envisager les solutions — ou les autres « outils » — qui vous permettront de réaliser vos ambitions.

Chaque individu est différent et chaque investisseur l’est tout autant. Certains choisissent d’emprunter de l’argent, certains autres en possèdent en quantité suffisante, alors que d’autres la louent ou utilisent celui d’une autre personne. Et certains ignorent même qu’ils en ont. La provenance de l’outil est futile. L’essentiel est d’en faire bon usage.

Il faut tout savoir sur le domaine avant de se lancer

Il est impossible de tout savoir. Même un médecin ne connait pas tout de son domaine, c’est pourquoi il s’entoure de divers spécialistes — rhumatologue, dermatologue, ophtalmologiste, etc. — pour l’aider dans sa pratique.

N’attendez donc pas de tout savoir avant d’investir dans l’achat de biens immobiliers. Le plus important est d’établir vos objectifs au préalable. Ceux-ci doivent être clairs et réalistes.

Si vous avez une idée vague de vos ambitions et que vous ignorez votre profil d’acheteur, un conseiller en investissement immobilier vous permettra de les définir. Ce professionnel vous montrera les avenues possibles et vous aidera à vous bâtir un portefeuille immobilier sur mesure.

Vaut mieux acheter un bien immobilier lorsque le marché est à la baisse

Le marché de l’immobilier n’est pas stable. Il fluctue et traverse divers cycles. Une autre idée largement reçue nous fait croire qu’il est souvent préférable de s’approprier un bien uniquement lorsque le marché est en baisse. En fait, il s’agit d’un mythe.

En réalité, il est toujours possible de faire un gain, que le marché soit en plein essor ou qu’il traverse une période plus difficile. L’essentiel est de comprendre dans quel cycle vous vous trouvez présentement. Un conseiller en investissement peut vous aider à identifier le vôtre. La connaissance de vos forces et de vos faiblesses est aussi incontournable. Ainsi, il sera plus facile pour vous de saisir les opportunités d’investissement adaptées à vos objectifs et à votre profil.

Concentrerez-vous sur vous-même, et retenez qu’il peut être judicieux de ne pas retarder un investissement immobilier qui s’accorde bien avec vous, peu importe le cycle dans lequel se trouve le marché.

Gérer votre un portefeuille immobilier prend du temps

Il est faux de croire que vous devrez consacrer tout votre temps à la gestion de votre portefeuille immobilier. Cette pensée n’est rien de moins qu’une autre idée reçue sur le domaine.

En revanche, vous trouverez avantage à prendre tout le temps nécessaire pour bâtir l’équipe de professionnels — comptable, notaire, avocat, conseiller en investissement immobilier, gestionnaire d’immeuble — qui vous appuiera dans vos démarches.

Le succès de vos ambitions dépend en partie de la synergie qui unit l’expertise, le savoir-faire et le savoir-être de ces individus.

Plus vous prenez le temps de bien constituer cette équipe, plus la gestion de votre portefeuille sera facile.

Le flip immobilier est le meilleur moyen de faire de l’argent

Le flip est un concept populaire dans le domaine de l’investissement immobilier. Il désigne une opération commerciale ou financière qui consiste à acheter un bien dans le but d’effectuer un profit en le revendant rapidement — souvent en moins de douze mois — à un prix supérieur.

Le flip contribue à véhiculer de fausses idées reçues sur l’investissement immobilier. S’il est possible de réaliser un gain en capital à court terme sur une propriété, il faut néanmoins prendre en compte les frais de transaction reliés aux opérations d’achat et de vente effectuées à répétition. Les frais d’évaluation, d’inspection, de notaire et les taxes ne sont que quelques dépenses probables supplémentaires qui peuvent gruger les liquidités obtenues lors de la vente d’une propriété.

Ensuite, il convient d’établir le contexte dans lequel le flip a été fait. Il faut faire attention : certaines personnes choisissent le flip comme modèle d’affaires. Dans ce cas-ci, le flip est en quelque sorte une entreprise à part entière, plutôt qu’un simple investissement immobilier.

Il peut être alléchant de réaliser un gros gain en capital à court terme, mais qu’advient-il du pourcentage de rendement de la somme investie et du temps qu’il a fallu investir dans la réalisation du projet ?

En revanche, le flip peut être un investissement très utile et pertinent, car il permet en outre de varier ou d’équilibrer un portefeuille et de générer des liquidités supplémentaires qui, souvent, permettent de favoriser l’acquisition d’un projet d’investissement subséquent.

L’investissement immobilier n’est pas pour les jeunes

L’investissement immobilier n’est pas réservé qu’aux gens fortunés ou aux professionnels établis. Il est possible de se constituer un portefeuille de biens à tout âge.

Le plus important est de bien vous connaitre et d’établir vos objectifs en conséquence. Pour établir votre profil d’investisseur, rien de mieux que de consulter un conseiller en investissement immobilier, car nos besoins, notre situation familiale, nos passions, nos forces et nos faiblesses nous distinguent tous l’un de l’autre.

Malgré cela, votre situation peut être entièrement compatible et complémentaire à celle d’un autre investisseur. Preuve que l’union fait la force.

Bâtir un portefeuille de biens immobiliers ne se fait pas sans risque

Le risque se définit comme un danger éventuel plus ou moins prévisible. En quelque sorte, il est indissociable de l’investissement.

L’immobilier recèle toutefois des avantages que d’autres types d’investissement n’ont pas, dont celui de s’accorder à vos caractéristiques personnelles.

En immobilier, il y a autant d’investisseurs qu’il y a de façons d’investir. Mettre à profit vos talents en gestion et en comptabilité, votre tempérament, votre entourage, votre profession, votre créativité, vos connaissances des réglementations — et j’en passe — peut réduire drastiquement le niveau de risque d’un investissement.

En somme, lorsqu’on adapte ses investissements à son profil, il est plus facile de rester en contrôle. Et le risque devient soudainement moins anxiogène.

Démystifier les idées reçues sur l’investissement immobilier

Les idées reçues sur l’investissement immobilier sont encore bien présentes, et il est dommage qu’elles dissuadent certaines personnes à se lancer dans l’aventure.

Cet article a néanmoins permis d’en démasquer quelques-unes et les placer en perspective, car, oui, il est possible de tirer son épingle du jeu. L’important demeure de s’établir des objectifs clairs et réalistes et de les accorder à son profil d’investisseur.

Si vous souhaitez l’appui d’un conseiller en investissement immobilier, n’hésitez pas à me contacter. Il me fera plaisir de vous offrir mon écoute et mon soutien envers votre projet. Ensemble, nous pourrons démarrer ou faire évoluer votre portefeuille immobilier.

N’hésitez pas à me contacter directement par téléphone ou via le formulaire de contact pour recevoir une consultation gratuite.